Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Qu'est-ce qu'une comédie ?

Parmi les nombreuses réflexions qui ont accueilli Deux Femmes, il en est une qui est revenue souvent "mais, c'est pas une comédie !".

C'était dit entre les larmes parce que, bon, je n'ai pas fait le choix d'une fin où la vilaine sorcière explose en nuage de bonbons pendant que le beau pilote de ligne embrasse la jeune infirmière devant le coucher de soleil sur le lagon où leur chien Rex nage dans un bonheur préfigurant la joie de leurs nombreux enfants ( enfin, deux, parce qu'après c'est chiant... ) et le solde de leur crédit sur le 4x4 et la piscine.

Qu'est-ce qu'une comédie ?

Alors je prends mon grand bâton de vulgarisateur pour expliquer mais ça serait sympa qu'on m'écoute un peu là-bas au fond au lieu de se tripoter pendant que je parle... Merci bien.

La grande différence entre la tragédie et la comédie ne tient pas au fait que dans l'une tout le monde meurt et que dans l'autre toute le monde se bidonne.

Qu'est-ce qu'une comédie ?

La tragédie, contrairement à la comédie, met en scène des personnages de rang élevé, des rois, des empereurs, soumis aux lois célestes des dieux ou demi-dieux. Elle donne a voir et à entendre la voix du destin dans ce qu'il a d'implacable et cherche à faire ressentir de la crainte et de la pitié. En général, elle ne recèle aucun suspens. La fin, évidemment "tragique", est inéluctable et le héros ou les protagonistes savent dès le début qu'il ne pourront pas y échapper. Le fait est qu'on meurt beaucoup dans les tragédies. C'est une quasi-obligation. Celui qui écrirait une tragédie dans laquelle personne ne mourrait aurait l'air de, je ne sais pas moi, un quinquagénaire sans Rolex par exemple...

Qu'est-ce qu'une comédie ?

La comédie, elle, met en scène des personnages du peuple. C'est ce qui la définit et non le fait qu'on y rigole. Rien ne s'oppose donc à ce qu'on pleure dans une comédie, à ce qu'on y meure etc.

Du reste, Shakespeare a introduit des scènes comiques dans ses tragédies... mais il est vrai que ces anglais ne respectent rien !

Si vous voulez frimer en société vous pouvez ajouter que la tragédie antique supposait une unité de temps de lieu et d'action alors que la comédie s'en affranchissait allègrement.

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui.

Si vous n'avez pas tout compris, revenez voir Deux Femmes !

Tag(s) : #Deux femmes